Afin de faciliter au plus vite l’isolement des salariés potentiellement infectés du Covid-19, il est possible d’obtenir en quelques clics un arrêt de travail Covid.

 

Comment s’y prendre ? Quelles sont les conditions pour obtenir un arrêt de travail immédiat ? Simplicia vous explique le procédé !

 

Qu’est-ce que l’arrêt de travail Covid ?

 

Dans les faits, il n’existe pas d’arrêt de travail Covid à proprement parler. L’arrêt de travail délivré dans ce cas est le même que pour n’importe quel autre motif.

 

Selon le premier ministre Jean Castex, c’est tout simplement une simplification de la procédure de demande d’arrêt de travail dans l’attente des résultats d’un test Covid.

 

Les étapes à suivre en cas d'arrêt de travail Covid

 

L’obligation de se rendre chez son médecin traitant n’est plus nécessaire

 

D’ordinaire, avant d’obtenir un avis d’arrêt de travail, il fallait se rendre chez un praticien afin de vous faire délivrer les formulaires nécessaires à votre déclaration d’arrêt.

 

Vous devez maintenant vous rendre sur le site declare.ameli.fr et c’est l’Assurance Maladie qui établira l’arrêt de travail.

 

Un récépissé vous sera fourni suite à cette déclaration et c’est ce document qui permettra de justifier votre absence auprès de votre employeur.

 

Les salariés pouvant prétendre à un arrêt de travail Covid

 

Tous les salariés qui ne peuvent pas continuer à travailler à domicile peuvent bénéficier de cette mesure.

 

Il s’agit notamment :

  • Des personnes vulnérables qui ne peuvent pas être placée en position d’activité partielle
  • Des parents d’un enfant de moins de 16 ans ou d’une personne en situation de handicap faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile, et ne pouvant pas être placé en position d’activité partielle
  • Des personnes isolées en tant que cas contact
  • Des personnes atteintes de symptômes de l’infection au Covid-19 ;
  • Des personnes en possession du résultat d’un test de détection concluant à une contamination au Covid-19
  • Des personnes placées en isolement ou mis en quarantaine suite à un déplacement dans une zone à risque

 

👉À savoir : Par ailleurs, les salariés avec des symptômes doivent s’engager à faire un test antigénique ou RT-PCR dans les 2 jours qui suivent le début de l’arrêt de travail.

 

Communiquer le résultat du test à l’Assurance Maladie

 

Une fois ce test effectué, il faudra se reconnecter au télé-service pour indiquer la date du test et le lieu de dépistage.

 

👉À savoir : Si celui-ci est négatif, le salarié pourra reprendre son activité professionnelle. Auparavant, il recevra un document de l’assurance maladie attestant des dates acceptées pour l’arrêt de travail, à remettre à son employeur. Si le test est positif, l’arrêt de travail est prolongé.

 

Arrêt de travail lié au Covid-19 : pas de carence d’indemnisation

 

En parallèle de cette procédure simplifiée, les salariés pourront bénéficier des indemnités journalières et du complément employeur sans délai de carence ou de conditions avant de bénéficier de leurs droits dès le premier jour d’arrêt de travail.

 

A partir de quand, ces nouvelles mesures sont-elles applicables ?

 

Ces nouvelles règles s’appliquent aux indemnités versées à compter du 1er janvier 2021, quelle que soit la date du premier jour de l’arrêt de travail correspondant.

 

Pour les salariés ayant des symptômes ou testés positifs à la Covid-19, les règles sont applicables aux arrêts de travail débutant à compter du 10 janvier 2021.

Recevez chaque semaine dans votre boîte mail un nouvel article de Simplicia !


J'accepte la politique de confidentialité de Simplicia

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial